dimanche 31 décembre 2017

Il était une fois ... le RSI

CC BY-SA 4.0 rsi.fr
Ils y ont cru au RSI mais aujourd'hui, l'aventure se termine dans la douleur pour certains et je pense à de nombreux administrateurs ou salariés qui restent pessimistes sur leur avenir. Il y a aussi les heureux du moment qui ne cachent pas leur joie pour en avoir souffert amèrement.
Qu'ils soient d'un camp ou l'autre, l'agenda de la fusion du RSI dans le régime général s'annonce semer d'embûches et les surprises risquent d'être nombreuses.

Ce 1er janvier 2018, le gouvernement enterre le RSI ( régime social des indépendants).
Cette décision était inscrite dans le programme électoral du président Emmanuel Macron, ce n’est donc pas une surprise.
La décision gouvernementale avait été accompagnée d’une campagne médiatique sans précédent contre le RSI en s’appuyant sur les déboires de quelques artisans victimes d’erreurs qui pour certains les amenèrent à la faillite. 
Les difficultés du RSI ont été permanentes depuis sa création  en 2006.

La Cour des Comptes avait parlé de catastrophe

En guise d'arguments, le gouvernement n'avait pas hésité à exhiber un rapport de la Cour des Comptes datant de 2012  et un rapport des parlementaires produit en 2014 et depuis, le RSI a fait des efforts mais pour beaucoup d'artisans, ils sont insuffisants et il ne fut pas difficile de convaincre l'ensemble des candidats à la présidentielle que le RSI allait être neutralisé
Par contre en écoutant ceux qui étaient en faveur de la dissolution du RSI et ceux qui étaient pour son maintien, il s’avère cependant que le choix gouvernemental n’est pas forcément pour certains, la meilleure solution. Pour en savoir un peu plus, j’ai rencontré Monsieur  Michel Dulac, fleuriste, un des administrateurs du RSI, opposé à sa dissolution. Il a mené avec d’autres élus du comité de défense du RSI , la résistance sur les réseaux sociaux avec une pétition.
L’amertume se lisait dans son visage quand il lâchait

« l’Etat voulait mettre la main sur le trésor du RSI »

« Nous avons été trahis par la direction »

Il a mené avec d’autres élus du comité de défense du RSI , la résistance sur les réseaux sociaux avec une pétition mais en vain.
la machine médiatique avait fait son travail et malgré quelques sursauts du CNPD ( Comité national pour la promotion et la défense du RSI), le dossier était plié. Il ne restait plus aux dirigeants qu'à négocier des arrangements en guise de compensation et sur le dos des petites mains du RSI, ce qui ne fut pas du goût de tous.
J'ai eu envie de lui donner ma parole en guise de baroud d'honneur.





Le devenir des assurés du RSI et du personnel.

Cette journée sera en réalité une simple étape pour des millions d'assurés du RSI. Ils savent bien que la réforme sera difficile pour eux et que le désenchantement peut être au prochain tournant. Ils restent donc vigilants et savourent, en attendant avec bonheur, les bons chiffres de l'économie.
En ce qui concerne le personnel du RSI, les choses s'annoncent difficiles et leurs syndicats n'ont pas l'intention de baisser les bras comme ils l'ont démontré lors d'actions sur le terrain.


A lire: https://www.lci.fr/societe/la-reforme-du-regime-social-independant-rsi-prendra-effet-des-le-1er-janvier-2018-2074656.html
https://touchepasamonrsi.blogspot.fr/

mercredi 29 novembre 2017

Qui est donc Katarina Frostenson ?

Avant que l'affaire des viols qui a frappé de plein fouet l'Académie du Prix Nobel de Littérature, peu de gens avaient entendu parler de la poétesse Katarina Frostenson pourtant déjà une importante personnalité en Suède et qui faisait partie du comité restreint chargé de désigner le Prix Nobel de Littérature composé de 6 membres en 2017



poète , traducteur , auteur , dramaturge née le 5 mars 1953, épouse de Jean-Claude Arnault depuis 1995. Membre du Comité du Prix Nobel de Littérature pour une période 3 ans depuis 2016. Membre de l'Académie suédoise des lettres depuis 1992

Sa fiche wikipédia française plus fournie que celle de son mari (vide)

Le Conseil Nordique lui attribue son prix de littérature en 2016 pour "Sånger och formler" ("Chants et formules"). voir le lien ci dessous

PN kirjallisuuspalkinnon saa ruotsalainen Katarina Frostenson Lauluja ja kaavoja -runokokoelmastaan #nrlitpris #nrsession pic.twitter.com/ZBq5DLt3Cc

— Sari Pelttari-Heikka (@spelttariheikka) 1 novembre 2016
https://youtu.be/emw4TeMgdiA


La question que tout le monde se pose. Pouvait-elle ignorer les agissements de son mari et cela a t-il influencé ses décisions pour les remises des prix. L'Académie du Prix Nobel est plongé dans l'émoi et aurait préféré à vrai dire que les victimes se taisent.





Affaires d'harcèlements et de viols, c'est la loi du silence qui s'impose


En France, on a le discours officiel hypocrite et la réalité qui n'est pas belle à voir. Des violeurs patentés sont protégés et même honorés. L'image de la France salie par des individus qui se sentent tout puissant et qu'on n'ose même pas citer leurs noms comme ce très célèbre photographe Jean-Claude Arnault impliqué dans le scandale des viols de l'Académie du Prix Nobel. 


A écouter les témoignages à son encontre et entendre personne parmi la presse surtout si on compare avec l'affaire Weinstein, il donne l'impression d'avoir violé toutes les femmes du Monde même sa mère par non respect envers ce sinistre individu. On ose nous parler de présomption d'innocence et les femmes qui ont témoigné, on va parler alors de présomption de mensonge. Je vais continuer à remuer le Net avec mes écrits tant que la presse se taira.