mercredi 14 juin 2017

Voter obéit à des règles

Dimanche prochain, les citoyens français inscrits sur les listes électorales, près de 47 millions seront invités à accomplir leur devoir et participer au second tour des élections législatives. 
En raison du fort taux d'abstention, il n'y aura que des duels au cours desquels, les candidats d'En Marche seront massivement présents ayant pour la plupart obtenus de bons scores.

Un élection, ce n'est pas un moment ludique, ça obéit à des règles strictes que parfois l'électeur ne semble pas saisir.


Toutes discussions et toutes délibérations des électeurs sont interdites à l'intérieur des bureaux de vote. Voir lien1

"L'entrée de la salle de vote est également interdite à tout électeur porteur d'une arme."

Répétons-le : le code électoral rappelle que "le scrutin est secret". Aussi, quand la question du selfie, pas évoquée par la réglementation, lui fut posée par metronews en 2014, à l'occasion d'un scrutin intermédiaire, le ministère de l'Intérieur fit la réponse suivante : "Il n'apparaît pas recommandé de le faire car le simple fait de le faire et a fortiori de le publier peut générer un soupçon sur l'indépendance de l'électeur quant à son vote. En effet, rien ne peut garantir que cette publication n'ait été exigée, notamment par des pressions." Il y a donc l'esprit et la lettre, laissés à la libre appréciation du président du bureau de vote qui, par son pouvoir de "police", peut procéder à toute expulsion en cas de trouble à l'ordre public. (source: http://www.lci.fr/elections/elections-legislatives-2017-mode-emploi-vote-comment-depute-circonscription-video-arme-discussion-selfie-dessin-toutes-ces-choses-interdites-dans-un-bureau-de-vote-2044960.html )

 Le code électoral n'interdit pas le port de signes religieux distinctifs mais impose que l'électeur soit reconnaissable.


Bulletins blancs, bulletins nuls. Ce que dit la loi .


Que deviennent les bulletins correspondant aux suffrages exprimés ?

Les suffrages exprimés (= ensemble des bulletins - blancs et nuls) sont détruits à l'issue du dépouillement en présence des électeurs.
Cf. art. R.68 du code électoral.

Que deviennent les bulletins blancs et nuls ?

Ils sont annexés au procès-verbal.
Pour les scrutins faisant l'objet d'une centralisation des résultats (cantonales, législatives, européennes, présidentielles, référendums...) les procès-verbaux, accompagnés des bulletins litigieux, font l'objet d'une centralisation. Un autre exemplaire du procès-verbal est conservé à la mairie.

Exemple : le Conseil constitutionnel est « bureau centralisateur national » pour les présidentielles et les référendums. C'est donc au Conseil constitutionnel qu'ils sont conservés dans ces deux cas.


samedi 10 juin 2017

Demain on vote et aujourd'hui, on se tait

Les candidats aux élections législatives n'ont plus le droit de faire campagne depuis vendredi minuit.
Cette interdiction concernent les candidats et leurs soutiens et tous les moyens de communication, notamment, les réseaux sociaux.

Ce week-end de silence imposé, officiellement appelé «période de réserve», doit durer jusqu’à l’annonce des premiers résultats dimanche à 20 heures. Pendant deux jours, «toute activité à caractère électoral doit cesser», rappelait avant le premier round de l’élection présidentielle la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale (CNCCEP). Les candidats n’ont plus le droit de faire campagne la veille et le jour du scrutin, pour, selon le Conseil constitutionnel«garantir la sincérité du scrutin et éviter toute forme de pressions intempestives sur les électeurs» – soit, grosso modo, leur laisser un temps de réflexion avant de glisser leur bulletin dans l’urne.

C’est à eux, et à leurs équipes, que s’appliquent les règles les plus strictes. Les candidats ne peuvent pas tenir de réunion publique, distribuer des tracts, coller des affiches ou accorder d’interview durant cette période, détaille l’article L49 du code électoral. Cela concerne aussi les sites et les comptes sur les réseaux sociaux des candidats et de leurs soutiens : «à partir de la veille du scrutin à zéro heure, il est également interdit de diffuser ou de faire diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande électorale», précise la loi. Les équipes de campagne n’ont par exemple pas le droit d’actualiser les sites web des candidats. Tout contrevenant s’expose à une amende de 3 750 euros. Même constat pour l’interdiction de publier ou commenter des sondages ou des résultats avant la fermeture des derniers bureaux de vote, qui «vaut également pour les sites internet et les réseaux sociaux», rappelle la commission de contrôle – qui n’a pas de pouvoir de sanction mais relève les manquements éventuels et peut saisir le procureur de la République. (extrait de l'article ci-joint .






Ce matin, les infractions ont été nombreuses et de la part de partis qui ne sont pas sensés ignorer la loi.



samedi 3 juin 2017

sexisme en direct et ça rigole

Le geste du tennisman français Maxime Hamou est inadmissible malgré ses excuses hypocrites données juste pour éviter des poursuites judiciaires. ce type est une honte pour le sport français.
Les rires d'Henri Leconte sont à vomir ainsi que ceux de son équipe dont une femme aussi conne et minable que Leconte. 
Je suis choqué par l'attitude de tous ces animateurs, de vrais guignols sans cervelle avec leurs clichés de merde plein la tête dopés aux préjugés comme  Hanouna ou Julien Courbet qui s'imaginent que de simples excuses suffisent à effacer le geste honteux de Maxime Hamou.

Si la journaliste Maly Thomas ne porte pas plainte, ça serait dommage pour la cause des femmes harcelées et agressées qui a besoin de toujours plus de soutiens.

La Fédération française de tennis(FFT)  n'a pas tardé à réagir. La FFT a décidé de retirer l’accréditation de Maxime Hamou "à la suite de son comportement répréhensible avec une journaliste". Le président de la FFT Bernard Giudicelli a également saisi la commission des litiges et actes répréhensibles. Le tennisman risque une sanction allant d'un blâme à un an de suspension.



Un grand bravo à Marie-Anne Soubré, une voix qui semble isolée dans le PAF. 

La nouvelle ministre des sports Laura Flesselle n'a pas été à la hauteur de l'événement avec une réaction bien trop légère. J'attendais de sa part une réaction plus forte et citant ouvertement l'agresseur sexuel, Maxime Hamou et la victime Maly Thomas.



http://rmc.bfmtv.com/emission/maxime-hamou-agresse-une-journaliste-c-est-un-gros-naze-rien-n-excuse-son-comportement-1176077.html






http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/31/pour-gerard-holtz-maly-thomas-aurait-du-gifler-maxime-hamou-pen_a_22119889/




samedi 17 décembre 2016

Bourde de Macron! non, juste un abus de langage

La tweettosphère a poussé des cris d'orfraie quand Emmanuel Macron a "osé" écrire un tweet à la va vite où il parlait d'un jeune rejoignant sa mère expatriée en Guadeloupe. ( http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/16407410)

Emmanuel Macron s'est empressé d'effacer le tweet  pour supprimer le mot qui a fâché de manière vraiment hypocrite des gens qui en ont totalement rien à faire de la Guadeloupe et même de toutes les Antilles françaises.. On est vraiment tombé bien bas au niveau des réactions surtout celles venant de l'extrême droite. 


Tout le monde sait bien que la Guadeloupe est un département français et Emmanuel Macron, le premier. Il n'allait pas bronzer au soleil quand il se dirigeait vers la Guadeloupe mais bien dans un territoire français et puis on lui tape dessus pour une expression qui n'est pas à mes yeux une faute. 


Il suffit de parcourir des milliers d'écrits, l'expression "expatrié" est utilisée systématiquement pour tous ceux qui partent travailler dans les départements d'outre-mer. Ce nes ont pas les exemples qui manquent:






Et a t-on, une seule fois tiré à boulets rouges sur le guide du routard:





Les exemples ne manquent pas , je peux en citer des centaines 






Il s'agit réellement d'un mauvais procès et lire des lepénistes s'offusquer, ça me fait bien rire surtout quand on lit leur discours sur la France et dans leur France, ils sont où les départements d'outre mer 




Et puis à tous les niveaux des institutions quand on représente la France, on ne parle jamais de nos départements d'outre-mer, On ne représente que la métropole parfois, on inclut la Corse mais jamais les départements ou territoires d'outre mer alors trève de discussion, si on a envie de s'en prendre à Emmanuel Macron, à ceux qu le jalousent sortez des remarques sérieuses et pertinentes.


Pour résumé même si la Guadeloupe est un département français, il se situe en dehors de la France et s'expatrier en Guadeloupe ou à la Réunion ne me choquent pas.

vendredi 16 décembre 2016

Mourir pour être entendu

J'ai souhaité partager cet excellent article du New York Times que j'ai trouvé excellent.

https://www.nytimes.com/video/world/middleeast/100000004777148/dying-to-be-heard-reporting-syria-war-aleppo.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur


Au cours des cinq dernières années, Hadi Abdullah, 29 ans, a fait état de la guerre en Syrie et de ses effets dévastateurs dans les zones tenues par les rebelles. Ce travail l'a mis lui et ses collègues dans la ligne de tir.

video

jeudi 15 décembre 2016

Il n'y a plus de larmes à verser à Alep





Depuis quelques jours, les nouvelles qui nous viennent d'Alep-Est sont terribles. 

Malgré les appels au secours désespérés de nombreux correspondants civils, la communauté internationale semble totalement paralysée face à l'intensité des actons militaires brutales de l'armée syrienne, l'aviation russe, les milices chiites libanaises, iraniennes, irakiennes et afghanes. Nous assistons à un véritable massacre en direct, du même niveau et même plus pire que celui qu'ont connu les habitants de Srebrenica, Grozny ou Gaza.

A mon humble niveau, je ne peux rien faire d'autre si ce n'est relayer ces messages de la société civile syrienne d'Alep. Des messages d'hommes ou de femmes qui peut être à cet instant sont morts ou vont s'apprêter à mourir. L'Humanité, une nouvelle fois, a creusé sa tombe dans laquelle, elle a déposé son honneur.

Il n'y a rien de plus pire que la haine aveugle. 
Celui qui se réjouit de la souffrance d'un enfant, d'un innocent mérite-t-il d'être considéré en humain ?
J'exprime ma solidarité avec le peuple de Syrie qui subit les pires atrocités au nom de la haine, de l'ignorance, de l'indifférence et de l'intolérance.

L'ONU a démontré, une nouvelle fois, son incapacité à faire respecter ses propres règles bafouées par les membres de son conseil de sécurité.
Le droit de véto a t-il un sens quand il est appliqué par un état criminel qui a fait usage de manière intense de bombardements sur des zones civiles. Il faut que certains m'expliquent en quoi les bombardements israéliens sur Gaza sont à condamner et les bombardements sur les villes syriennes à défendre. On ne doit pas toucher aux civils. On perd toute crédibilité à défendre les Palestiniens soumis à la répression israélienne et à soutenir les armées syriennes, iraniennes, russes sans parler des milices chiites libanaises, irakiennes et afghanes dont certaines sont cataloguées groupes terroristes qui s'en prennent aux populations civiles syriennes. L'impression qu'il y a les bons et les mauvais terroristes. Les mauvais étant ceux qui s'en prennent aux occidentaux, les autres n'ayant rien à craindre peuvent massacrer librement et être soutenus librement jusqu'au coeur de Paris.


Voici les méchants terroristes d'Alep que Russes, iraniens, hezbollah, milices chiïtes irakiens,chiites Afghans et armée syrienne tentent d'exterminer.







https://twitter.com/HadiAlabdallah/status/809161738851614721



Sur Twitter, "Mr_Alhamdo" qui se décrit comme "professeur, activiste et reporter à Alep" a diffusé un "dernier appel" déchirant en vidéo, alors que la ville est sur le point de tomber totalement aux mains du régime.


Publié le 13-12-2016 par NouvelObs Montage






video